Gel du point d’indice jusqu’en 2017 : tous dans la rue le 15 mai !

Le gel du point d’indice pour la 5e année consécutive : une réaction forte et unitaire s’impose !

Le premier ministre vient de confirmer le gel du point d’indice des fonctionnaires pour la 5e année consécutive. Cette décision est en entière contradiction avec sa prétendue reconnaissance, lors du discours de politique générale à l’assemblée nationale, de « l’engagement et le sens du service public » des 5 millions d’agents de la fonction publique. Les faire applaudir par les députés à l’assemblée nationale est assurément plus facile que de dégeler le point d’indice.

En annonçant aussi le gel des prestations sociales, il accélère la remise en cause du modèle social français.
En faisant porter sur les seuls salariés, retraités et fonctionnaires, le déficit creusé par une politique fiscale entièrement au service de la finance, il poursuit une politique pourtant largement condamnée lors des derniers scrutins municipaux. Il prive les populations les plus précaires des prestations sociales et des services publics indispensables pour leur garantir des conditions d’existence décentes. L’abandon du chantier de la réforme fiscale, annoncé par l’ancien premier ministre en novembre 2013, est une grave erreur.

Le SNESUP-FSU rappelle que les inégalités salariales et de carrières sont grandes dans la fonction publique, notamment entre les femmes et les hommes, que 20 % des agents sont au niveau du SMIC, qu’il y a un grand nombre de non titulaires (70 000 dans le seul enseignement supérieur, soit plus de 35 %) et que toutes les qualifications sont loin d’être reconnues.

Si on peut acter le maintien des engagements présidentiels en matière d’emploi pour les secteurs prioritaires, la nécessité de créer les emplois nécessaires aux missions des autres secteurs demeure. Les investissements, pour moderniser et rendre plus attractifs les services publics et la fonction publique, sont indispensables. Il est urgent de développer des services publics de proximité, pour lutter contre les inégalités et les fractures sociales dans les territoires.

Les choix gouvernementaux l’exigent :

faire du 15 mai une forte journée d’action et de grève unitaire

pour la défense de la fonction publique et de ses agents

Pour lutter contre la précarité, obtenir un plan pluriannuel d’emplois stables dans les universités et les organismes, obtenir une revalorisation des salaires, le SNESUP-FSU appelle ses syndiqués à débattre avec les personnels et les étudiants des modalités d’action dans les universités pour assurer la réussite de cette journée.

Evolution du pouvoir d'achat depuis 1974 Evolution du point d'indice depuis 2007

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.