L’IdeX : une redoutable machine à piloter à peu de frais !

Dans les trois secteurs de son activité (Recherche et Valorisation, Formation Doctorale et Formation), le projet d’IdeX alpin « GUI+ » est une redoutable machine à piloter les orientations des cinq établissements universitaires de l’académie, au prix d’un apport financier très modeste et à siphonner une large fraction des budgets universitaires au profit d’un « périmètre d’excellence » beaucoup plus réduit que celui des activités de formation et de recherche des établissements.
Les citations ci-dessous sont tirées du résumé opérationnel du projet (document intitulé GUIPLUS-Resumeoperationnel-FR.pdf) :

Recherche et Valorisation : moyennant un apport de 9 M€, l’Idex pilotera un budget 50 fois(1) supérieur, contraignant les établissements à respecter l’engagement de consacrer 45% de leur budget recherche au seul « périmètre d’excellence » défini par l’Idex.

« Le budget que l’Idex affectera au Département Recherche et Valorisation s’élèvera à 18 M€. Nous estimons à ce stade la part Labex de ce budget à 9 M€. La part excellence/émergence hors-Labex sera donc d’environ 9 M€. (…) Le budget Recherche de l’Idex représente donc environ 2% du budget Recherche de l’université de Grenoble-Alpes. Le budget correspondant au périmètre d’excellence piloté en commun correspond à environ 45% du budget global de l’UG. En Recherche, l’Idex a donc vocation à guider une politique qui représente plus de 20 fois le budget qu’elle apporte. »

(1) note : les montants Labex déjà obtenus sont comptés au titre de l’Idex si celui-ci est obtenu ; l’apport nouveau de l’Idex se monte donc en fait à 9 M€ ; le budget Recherche de l’UG est, lui, d’environ 1000M€ dont 450 M€ doivent aller au « périmètre d’excellence »)

Formation Doctorale : moyennant un apport de 4 M€, l’Idex pilotera un budget 5 fois supérieur, contraignant les établissements à respecter l’engagement de consacrer 20M€ de leur budget au seul « périmètre d’excellence » des écoles doctorales.

« L’Idex apportera un budget annuel de 4 M€ au Département Doctoral, dont le financement d’environ 40 bourses de Doctorat qui viendront compléter les bourses déjà existantes. Le budget total sera d’environ 20 M€. C’est donc un budget 5 fois plus important que l’apport de l’Idex qui sera ici piloté en commun. »


Formation : moyennant un apport de 5 M€, l’Idex pilotera un budget 20 fois supérieur, contraignant les établissements à respecter l’engagement de consacrer le tiers de leur budget formation au seul « périmètre d’excellence ».

« L’Idex dotera le Département Formation d’un budget annuel que nous estimons pour la première année à 5 M€ (y compris les parts formation des Labex, mais sans les salaires correspondant aux chaires de l’Idex qui sont inclus dans le budget recherche).
Le budget formation annuel de l’université de Grenoble-Alpes représente plus de 330 millions d’euros. Sur le périmètre de l’Idex, il est d’environ 100 millions d’euros. »

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.