Prémices d’un plan de rigueur à l’UDS : les contractuels en sont les premières victimes

Communiqué des syndicats FERC Sup CGT et FSU de l’Université de Savoie

Prémices d’un plan de rigueur à l’UDS : les contractuels en sont les premières victimes.

Le Comité technique s’est réuni le vendredi 18 novembre avec à l’ordre du jour le Financement du CDI.

Loin du plan de Cdisation présenté en CTP et voté en CA le 5 juillet, la présidence nous a présenté une nouvelle version très en retrait, puisque seulement 35 agents contractuels sont concernés.

De plus il semble que certains contractuels soient exclus du dispositif au motif que leurs postes ne seraient pas pérennes.

Arguant de difficultés financières la présidence propose que la Cdisation soit financée par le non remplacement des personnels administratifs et techniques (1 mois) et pour les enseignants (3 semaines). Les organisations syndicales ont rejeté unanimement cette proposition parce qu’augmenter la charge de travail actuel des agents titulaires et contractuels en échange du CDI est un chantage inacceptable. De plus comment accepter une telle proposition basée sur d’hypothétiques absences de personnels ! Cela n’est pas sérieux.

Certes, le passage aux RCE -responsabilités et compétences élargies-  mènent les universités à la faillite, certaines se retrouvent sous la tutelle des recteurs, elles subissent de plein fouet le désengagement de l’Etat, pour autant la Cdisation à partir d’un an comme s’y était engagée la Présidence n’a pas un coût exorbitant. Cette même présidence oublie qu’elle a perçu du ministère, pour la 2ème année consécutive, 200 000 € au titre du bonus RCE pour « dynamiser les ressources humaines » et elle n’hésite pas à verser par exemple, 390 000 € sur 5 ans pour la PES –prime d’excellence scientifique-, prime que par ailleurs nous contestons.

Les moyens existent de satisfaire cette légitime revendication du CDI, les contractuels n’ont pas à faire les frais de l’absence de postes au concours, c’est pourquoi nous invitons l’ensemble des personnels à protester auprès de la présidence en signant la pétition pour exiger le respect du plan voté en CA.

Chambéry le 21 novembre 2011

Nous exigeons que la Présidence respecte son engagement de Cdisation conformément à la délibération du Conseil d’Administration du 5 juillet 2011.

Je signe la pétition

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.