Appels IDEFI : le CA va-t’il voter contre le CEVU comme d’habitude ?

Le CEVU a voté une motion demandant à l’Université de Savoie de ne pas participer à l’appel à projets IDEFI Voir le texte de la motion. Par le passé, à chaque fois que le CEVU s’est opposé par un vote aux propositions de la présidence, le CA suivant s’est assis sur ce vote et a voté pour ces mêmes propositions, malgré le fait que Gilbert Angénieux avait promis, dans sa campagne pour la présidence, un rôle renforcé du CEVU.

Nous avons donc envoyé un courriel aux élus CA pour leur demander de respecter le vote du CEVU. Voici le texte de notre courriel :

 

Chers collègues, chers usagers élus au CA
Comme vous le savez sans doute, le CEVU du mardi 8 novembre a voté une motion demandant à l’Université de Savoie de ne pas participer à l’appel d’offre IDEFI.
En effet, le budget consacré à l’appel (6 millions d’euros sur 8 ans à se partager entre 20 projets pour 6000 étudiants soit 0,2 % de l’ensemble des étudiants de l’enseignement supérieur) est autant de budget en moins pour le financement récurrent des établissements.
Ceux-ci, déjà en manque de personnels, devront monter les dossiers en moins de 2 mois (la date limite de dépôt des dossiers est le 19 décembre).
Voir plus bas pour l’intégralité de la motion.
Le Président nous avait promis lors de sa campagne un rôle renforcé du CEVU. Par le passé, nous avons constaté que, chaque fois que le CEVU votait contre une proposition,
celle-ci était systématiquement approuvée par le CA comme les droits supplémentaires de l’IUT d’Annecy (voir : http://snesup-univ-savoie.fr/blog/?p=218).
Ce qui tendait à démontrer que l’avis du CEVU n’était pas respecté lorsqu’il osait être en contradiction avec une proposition.
Nous vous demandons, cette fois-ci, de montrer que le rôle du CEVU n’est pas uniquement figuratif, en votant vous aussi pour le texte de cette motion.
Nous vous remercions de votre attention et vous adressons nos salutations les plus cordiales.
Mathieu Mangeot, Christel Leuwers, Philip Deline, Pierre Boukhalfa, élus au CEVU.

Les chances que l’on soit entendus sont extrêmement minces. Attendons l’issue du prochain CA pour en savoir plus.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.