CR CEVU mardi 18 mai 2010

Voici le compte-rendu du CEVU du mardi 18 mai rédigé par les élus ESPER.
14h45 début, quorum atteint
1. Approbation du projet de procès-verbal du 27 avril 2010


Grosse nouvelle : les élus étudiants ont enfin le droit aux procurations, depuis le temps qu’on le demandait !
alors qu’on nous avait toujours répondu que ce n’était pas légal…
Remarques de Pierre prises en compte
Vote : 1 NPPV, reste pour

2. Commissions du CEVU : composition et désignation des membres (complément)
FSDIE : 1 interasso (bien sûr, il sont là pour obtenir de l’argent !)
3. Désignation d’un étudiant au Conseil de la Documentation

documentation : 1 Clément Heuzé, UNEF
4. Information : retour de l’AERES sur l’évaluation des écoles doctorales (ED)
Par Luc Frappat :
l’ED PHAST physique et astrophysique disparaîtra au prochain quadri car cohabilité avec Lyon en contradiction avec le PRES grenoblois
l’ED EDIT (école doctorale transfrontalière avec Turin, Vercelli, …) est en projet. Il a été noté C.
Pour le reste, les retours sont très satisfaisants surtout pour SISEO classée A, école pluri-disciplinaire.
L’ED SHPT de l’UPMF est classée B.
L’U de S pourra rentrer dans de bonnes conditions dans le collège doctoral unique.

Pour EDIT : le projet a été évalué par l’AERES. Les collègues italiens étaient présents. (3 directeus sur 6 avaient fait le déplacement de Vercelli et Turin).
Projet intéressant mais note globale négative due au fait que le projet n’est pas assez mûri sur les aspects juridiques, administratifs (siège de l’ED, langue de la thèse, règles de soutenance, etc.). Dans le dossier, ces pbs n’avaient pas été suffisamment creusés. Le jugement n’est pas sur le fond mais plutôt sur la forme.
La piste que propose l’AERES pour le LLS c’est de rejoindre les 2 ED pilotées Stendhal et de l’UPMF.
L’UdeS se propose de relancer ce projet d’ED transfrontalière en s’appuyant sur des labos grenoblois et de le porter dans le cadre du PRES.
Côté italien, un des pbs est que le porteur italien n’est pas clairement identifié.
D’habitude les ED transfrontalières s’appuient sur des ED existantes mais sur ce projet, ce n’est pas clair.
le collège doctoral doit harmoniser les ED et est l’interlocuteur privilégié entre les ED et l’établissement.
Les collèges doctoraux de chaque établissement vont disparaître au profit d’un CD unique (grenoblois et piloté par le PRES).
Les formations annexes seront offertes à tous les doctorants.
Cela permettra d’augmenter la visibilité internationale.

Si on a quelques C, on peut argumenter sur un C devant le ministère pour le défendre. Ce sera vraisemblablement le cas pour l’ED EDIT.

À terme, qd tous les établissements seront passés aux RCE = Responsabilités et Compétences Élargies (se seront dotés d’une capacité d’évaluation certifiée AERES), l’AERES pourra considérer que les établissements ont la capacité de lancer seuls leurs projets. Ils n’évalueront qu’a posteriori.
Selon le Président, en ce moment, nous sommes dans une phase transitoire et on (un certain nombre d’universités) pêche pas mal sur notre capacité d’auto-évaluation .
C’est pour ça que l’AERES a évalué un projet, l’école EDIT.
5. Contrat Quadriennal 2011-2014 : Offre de Formation Licences et Masters :  réponses à l’AERES
Licences : rien de spécial
Masters par Luc Frappat : il faut améliorer la capacité de pilotage au niveau des mentions car ce sont les mentions qui sont étudiées par les comités d’expert.
Généraliser les conseils de perfectionnement.
Systématiser le suivi de cohortes à mener conjointement avec l’observatoire. Les porteurs de mention doivent s’approprier les outils.
Manque le retour AERES pour le master LLCE de la LLSH.

Remarque de Bernard Fléchet : on propose pas mal de formations où on ne pilote que le M1.
Le danger n’est-il pas que le M1 soit à terme piloté également par le PRES ?
Le Président : la seule solution est de travailler intelligemment dans le cadre du PRES pour le pb des master 2 avec 1 ou 2 étudiants.
Si on évolue vers une plus forte intégration, cela fera vivre l’ensemble du site, dont l’UdeS.
Il pense qu’on a une situation plus saine, plus propre.
6. Préparation année universitaire 2010-2011 :
    • Prestations spécifiques facultatives

Le VP CEVU dit : ces droits ne concernent que des prestations que l’on peut trouver ailleurs (photocopies) ou des prestations qui ne sont pas obligatoires dans les cursus.
Quid des conférences ?

Grosse discussion, les élus ESPER intervenons comme l’an dernier, le Président et le VP pareil de leur côté.

Encore une grosse discussion sur le fait que l’an dernier on a voté contre les prestations facultatives du DUT d’Annecy pour des conversations en anglais et ce à une large majorité au CEVU. Ce vote a été ensuite retourné au CA.
Je rappelle au Président sa promesse de campagne comme quoi il voulait donner au CEVU un rôle fort !
Celui-ci a quand même un peu de mal à se justifier…

Vote global sans les pbs : unanimité
Vote conférences FDE : 8 voix contre (ESPER + qq autres), 4 abstentions, 10 pour
Vote anglais IUT : 8 contre (ESPER + qq autres), 6 abstentions, 8 pour
    • Droits complémentaires facultatifs
Au global, il y a quand même une amélioration concernant les droits complémentaires facultatifs.
Reste 2000 € pour le Master européen management des entreprises.

Discussion sur les droits supplémentaires pour le sport.
1 élue étudiante UNEF explique que les frais de 10 € par activité est pénalisant pour les étudiants qui choisissent plusieurs activités par an, et surtout celles qui ont une option sport qui compte dans leur cursus car de fait, elles doivent payer (il existe 3 activités gratuites genre athlétisme, natation qui ont d’ailleurs des quotas, et étirements, la classe !).
Vote : 8 abstentions, 14 pour
    • Calendrier universitaire (semaines d’enseignements/examens)
    • Dates de rentrée

6. Demandes de création : DU « Thérapies comportementales et cognitives  dépendances » / DU « Thérapies comportementales et cognitives de l’enfant et de l’adolescent » – SUFCEP – LLSH

Logique mercantile d’auto-financement.
Équilibre au coût marginal est de 8 étudiants * 2000 euros
Équilibre au coût consolidé (+ locaux) est de 12 étudiants.
Le SUFCEP prendra en charge la 1ère année s’il y a peu d’étudiants pour voir.

Vote : 3 abstentions (ESPER), reste pour.
7. Journée des associations : bilan 2009 et projet 2010
Ce point est traité avant le DU car les responsables sont présents.
Des étudiants ou salariés ? responsables du GUIDE viennent parler de la journée des assos.
Bilan très réussi.
Financement de 1760 euros :

Vote : unanimité – 1 abstention
8. Subvention FSDIE (complément)

Le BDE de Polytech demande des sous pour sa fête du we dernier.
Ils demandent 1500 euros.
Étant donné le spectacle affligeant des étudiants sous l’emprise de l’alcool à 9h du soir dans le parc du Verney, nous décidons de voter contre (sans compter le fait que c’est sans doute l’association la mieux dotée de l’Université)…

Vote 12 contre, 8 abstentions, 0 pour
9. Conventions
10. Questions diverses
Je pose le pb de la gestion des salles au Bourget. Certains collègues se plaignent du fait qu’il faille donner beaucoup d’informations pour réserver une salle (ils ont l’impression qu’on les espionne) et regrettent que cela ne puisse pas se faire directement par les composantes comme cela se fait à Jacob.
MH Bracco, responsable du service au Bourget m’explique le pourquoi des informations demandées (pour choisir la bonne salle au niveau capacité) et certifie qu’en aucun cas ces informations sont utilisées pour tracer les collègues. Il semblerait que des réservations puissent se faire via les composantes, à vérifier.
Nous concluons sur le fait qu’un courriel d’explication à propos des réservations de salles au Bourget sera envoyé par le service concerné à tous les personnels du Bourget pour la rentrée 2010.

Syndicalement vôtre,

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.