CR du CEVU du mardi 26/01/10

Compte-rendu du CEVU du mardi 26/01 par Philip Deline, élu SNESUP

Une nouvelle fois, le quorum n’a pas été atteint (de 2 voix), malgré plusieurs procurations : il n’y a avait que 8 élus présents, dont aucun étudiant.
Cela a donné lieu à quelques réflexions sur cette situation, le président houspillant (gentiment) le VP Cevu en lui demandant de ne pas tancer les présents comme il tendait à le faire sous l’effet de son désappointement. Mais quand Pierre B. lui a dit que cet absentéisme pouvait s’expliquer par l’impression qu’ont les collègues que ces réunions ne servent à rien, le Président et le VP CEVU n’ont pas voulu le reconnaître, au prétexte que la parole est libre au CEVU, que cet absentéisme durte depuis des « décades » et que le vote au CA contraire de celui du CEVU n’a eu lieu qu’une fois (remarque : la seule fois où le CEVU n’avait pas soutenu ce que la présidence proposait, voir notre article sur le sujet)…

Le CEVU s’est ensuite déroulé, sans aucun vote (puisque le quorum n’était pas atteint).

Un calendrier électoral visant à mobiliser les étudiants pour le renouvellement de leurs élus aux conseils a été présenté (vote le 23/03).

Jacques Dufour, récent VP à la modernisation (« ce n’est peut-être pas le bon mot », a dit le Président, mais c’est le mot choisi quand même…), a présenté son projet de démarche « Qualité des formations », fondé sur un référentiel européen, le management de la qualité, l’autoévaluation et la culture ‘projets’, bref en ligne avec notre ministère libéral. L’exemple de l’uni de Lausanne a été évoqué, et le fait que les collègues y soient exactement deux fois plus nombreux qu’à l’UdS pour le même nombre d’étudiants, payés trois fois mieux, n’est pas selon le VP un élément dans cette réussite…

Une convention avec l’APEC (association pour l’emploi des cadres, paritaire) a été présentée, permettant que 17 journées d’info soient organisées sur les campus ou dans les UFR pour aider les étudiants dans leur démarche d’embauche. L’un des intérêts de l’APEC serait sa capacité à prévoir les évolutions du marché de l’emploi en 2010 et 2011, pour mieux conseiller les étudiants : on sait ce qu’il en est de la qualité de telles prévisions par le FMI, l’OCDE ou le gouvernement, mais l’APEC est là…

L’attribution des investissements pédagogiques 2010 a été présentée (300 k€ des contrats Quadri/région/APS + 50 k€ sur des réserves), respectant les classements proposés par les composantes. À noter qu’un collègue de SFA s’est plaint que le classement remonté par le directeur de cette UFR ne respectait pas ce qui avait été décidé en bureau ou conseil de l’UFR.

Un bilan 2009 du Plan Licence et accompagnement pédagogue a été survolé, le Président signalant qu’il faudrait faire un bilan de la politique des petits groupes, très coûteuse, pour vérifier si cela améliore ou pas l’enseignement. Y a-t-il donc un seul enseignant qui puisse en douter ?

Enfin, la collègue responsable de la Mission Culturelle a fait un bilan des activités pour 2009.

Je suis parti après ce point pour cause d’agenda chargé.

Un commentaire


  1. [...] Ce billet était mentionné sur Twitter par Apec.fr, MamzelleB. MamzelleB a dit: RT @Apecfr: L'Université de Savoie et l'Apec signent un partenariat http://bit.ly/cGV7n6 [...]

    Posted29 janvier 2010, 20 h 09 min